Interview avec Brutality

Interview avec Brutality, un artiste Français à suivre de très près

Artistes
Le 18 avril 2018 par Hardflash

Pour cette première interview sur Hardflash nous avons eu la chance de poser quelques questions à l'artiste français Brutality afin d'en connaître un peu plus sur son passé et sa vision :

Read the english version below 

🇫🇷

Quand et comment as-tu découvert le Hardstyle et quel est le premier morceau qui t'as réellement fait aimer le style ?

Alors, c'était en 2006 ou 2007 je sais ne sais plus exactement mais ce dont je suis sûr, c'est que tout a démarré malheureusement ou heureusement du mouvement "Tecktonik" sur Paris puis avec la compilation (Vol.3) qui contenait le morceau: "D-Block & S-Te-Fan & Villain - Keep It Coming" qui a été le déclic!

Pourquoi as-tu commencé à composer ?

Je fais de la musique depuis que je suis tout petit, je suis passé par le solfège mais j'ai aussi appris à jouer d'un instrument qui se nomme "Saz" et qui est d'origine Turc puis je me suis tourné vers la musique électronique en 2007/2008.
Je pense que l'idée de pouvoir poser ses idées sur une partition ou sur un logiciel est aussi signe de liberté. Pour ma part, j'ai toujours voulu exprimer ce que j'avais en tête et je pense que le concept est assez similaire pour tous les artistes en général.

Tu as composé pendant plusieurs années sous le duo "Secret Unity", quels souvenirs gardes-tu de cette période ? 

En effet, je garde que du positif! 
Franchement, je pense que la Loudness avec B2S en 2013 et la sortie sur le label de Showtek en 2012 resteront à jamais de très bons souvenirs!

Qui sont tes plus grandes inspirations pour composer ?

La liste est vraiment grande mais tant pis, je me lâche complet:
Noisecontrollers, Headhunterz, Wildstylez, DJ Snake, Aazar, KSHMR, Mercer, Tchami, Hardwell, Julian Calor, Martin Garrix, David Guetta, Diplo, Boaz Van De Beatz, Skrillex, Dillon Francis, Rilès.

Qui sont selon toi les nouveaux talents DJs & compositeurs qui vont devenir très grands ?

RVAGE, D-Sturb, Sub Zero Project, Devin Wild!
Et sinon dans mes amis: Fury, Nolimits, Exilium, Steve Walls & SPOT!

E-Force t'a laissé une énorme opportunité en remixant son titre "Fuck This Nation" et en te laissant une place sur son dernier album. Peux-tu nous raconter comment cela c'est passé ?

C'est assez simple, nous avons un ami en commun aux Pays Bas et un jour on s'est retrouvé sur Skype et je devais jouer à ma 3ème édition de la Loudness.
Il a comme lancé un "défi" pour savoir si j'étais capable de faire quelque chose et j'ai donc proposé un remix et de fil en aiguille tout a coulé dans le bon sens!
L'étape logique a ensuite été de sortir la version full sur Scantraxx/A2 Records.  

Après 7 ans aux commandes de Invaders Records tu as annoncé récemment ta volonté de passer le relais, quelle est ta plus grande fierté par rapport à ce label ?

Il y a eu plusieurs objectifs, le premier c'était juste de sortir les tracks entre potes puis avec le temps ca commencait à devenir sérieux, on reçevait des démos d'artistes d'autres pays etc donc on a commencé à faire ca vraiment bien puis avec le temps on a signé d'autres artistes.
Le deuxième objectif a été de signer des artistes, de les former puis de les faire signer sur les gros labels comme Scantraxx, Dirty Workz etc...
Objectif atteint pour ma part, j'ai réussi a faire signer par exemple Refuzion chez Dirty Workz, Noiseshock chez Scantraxx, X-Pander chez Scantraxx, Exilium sur Lose Control (Label de Wildstylez et morceau en collab avec Sound Rush qui avait fait 1er sur hardstyle.com pendant deux semaines) et je pense donc que ma plus grande fierté était donc à ce moment la.
On a eu aussi des artistes qui ont pu jouer auprès de Q-Dance & B2S comme Defqon, Loudness, Qapital, Euphoria, Electrobeach (EMF) et d'autres...
Mais plus on avancait plus je voyais que même si j'étais content du résultat au final, je perdais les artistes et du coup c'était difficile de rebondir et de reformer des nouveaux artistes sur le temps.
Je suis donc passé à un nouveau type de contrat et j'ai arrêté de former les artistes pour les faire signer plus haut mais j'ai proposé de les former sur 2 ans à renouveler.
Le 25 Février de cette année, après 7 ans de boulot derrière ce label, j'ai donc décidé d'arrêter IR sans pour autant le fermer en ayant remis la main à quelqu'un de confiance.

Tu as sorti tes derniers sons sur ton propre label, Brutality Music, est-ce temporaire, cherches-tu à rejoindre un label "reconnu" ?

En effet, ton boulot de journaliste est remarquable, haha!
Disons un peu des deux, j'ai beaucoup d'idées et de propositions à droite à gauche mais j'ai besoin de me sentir à l'aise, je ne veux pas être bridé donc beaucoup de discussions sont à prévoir mais ca ne devrait plus tarder, surveillez simplement mes réseaux sociaux pour la suite...

Qu'est-ce que Brutality nous réserve dans un futur proche ? Est-ce que de grosses annonces sont à prévoir :) ?

Un tas de nouveaux projets, j'ai vraiment hâte de pouvoir enfin en parler!
Pour terminer, j'aimerais vraiment te remercier pour l'interêt que tu portes à Brutality, on a besoin d'acteurs et d'influenceurs sur notre scène et j'admire beaucoup ton travail!
Le site est au top rien qu'au premier regard et très accessible, respect!

Suivez Brutality :

🇬🇧

When and how did you discover Hardstyle ? What was the first track you’ve listened to that really made you like this kind of music? 

So, it was in 2006 or 2007, I don't recall the exact time but what I know for sure is that it all started (unfortunately some would say) with the « Tecktonik » music movement in Paris. Then, the track « "D-Block & S-Te-Fan & Villain - Keep It Coming" » had been the trigger for me. 

Why did you start composing music? 

I’ve been playing music since I’m a little boy, I’ve started by learning music theory, then I’ve been playing a very unique Turkish instrument called « Saz » for a while and then I shifted into electro music in 2007/2008. 
To my mind, being able to write down your ideas on a music score or even on software is the real freedom. As for me, I’ve always wanted to express what I had in my mind, and I guess it’s the same feeling for most musicians. 

For several years, you composed music as a duo called « Secret Unity », what are the memories you have from this time? 

Indeed! And it’s been great! Honestly, I think that Loudness Festival with B2S in 2013 and the release on Showtek's label in 2012 will always be great memories!

Who are your biggest inspirations to produce music? 

The list is huge but here I go : 
Noisecontrollers, Headhunterz, Wildstylez, DJ Snake, Aazar, KSHMR, Mercer, Tchami, Hardwell, Julian Calor, Martin Garrix, David Guetta, Diplo, Boaz Van De Beatz, Skrillex, Dillon Francis, Rilès.

In your opinion, who are the next big DJ’s and producers?  

RVAGE, D-Sturb, Sub Zero Project, Devin Wild!
And among my friends: Fury, Nolimits, Exilium, Steve Walls & SPOT!

E-Force gave you a great opportunity by letting you remix his track « Fuck This Nation » and be on his last album. Could you tell us how did this happen?  

It’s actually pretty simple, we have a friend in common in Netherlands and one day we did a Skype and I had to perform to the Loudness, for the third time. 
He challenged me, so I proposed a remix and everything went smooth at that point. The logical consequence was to release the full version on Scantraxx/A2 Records.

After 7 years leading Invaders Records you’ve recently announced you wanted to pass the torch on to somebody else. What has been your biggest pride on that record label?

We had several goals; the first one was to release tracks with friends. It gradually became more and more important. We received demos from artists from all around the world. So we brought some more conscientiousness to our work and it really paid off as we signed more artists.
Then, the second objective was to sign more artists, to shape them and then make them sign in bigger record labels like Scantraxx, Dirty Workz etc.
The goal has been reached for me as I made Refuzion signing on Dirty Workz, Noiseshock on Scantraxx, X-Pander on Scantraxx, Exilium on Lose Control (Wildstylez’s music label and track featuring Sound Rush which has been first on hardstyle.com for two weeks!), and I think that was the project I’ve been the most proud of. 
Also, we had several artists who played along Q-Dance & B2S such as Defqon, Loudness, Qapital, Euphoria, Electrobeach (EMF) and so on…
But the thing is, as the time went, even if I was proud of the results, we were losing the artists and it was hard each time to start over and shape some news artists again and again for them to sign on a bigger record label. So, I decided to change the type of contract and partnership with them, I was still training them but with a 2-years extendable contract. On the 25th of February of this year, after 7 years of hard work on that record label, I’ve decided to stop IR, not closing it though…as it’s on the hand of someone I trust 100%.

You’ve launched your last tracks on your own record label, Brutality Music. Is it a temporary thing? Are you still looking to join a « famous » record label?

Indeed, you’re a great investigator man haha!
It’s more a mix of what you’ve suggested I would say. I have a lot of ideas and offers from there and there but what I need is to feel good about what I’m producing. I don’t want to be restrained. So, a few talks are planned ahead but something should come up very soon…follow me on my social networks to get the news first!

What should we expect from Brutality the next few months? Any big announcements?

Yes, plenty of new projects and I can’t wait to talk about it!
To conclude I would like to thank you for your work and the interest you’ve shown in Brutality, it means a lot. We need more and more influencers and actors like you in the field. I really like your work! The website is awesome and everything looks so accessible, respect man!

Follow Brutality :

Artistes liés
Brutality