X-Pander

Interview avec X-Pander, au sommet du Hardstyle Français

Artistes
Le 03 octobre 2018 par Hardflash

Pour cette seconde interview sur Hardflash, rendez-vous avec le Français le plus établi de la scène Hardstyle : X-Pander. L'artiste signé sur A2 Records depuis plusieurs années et installé aux Pays-Bas nous en dit plus sur son histoire et son quotidien.

Read the english version below

🇫🇷

Quand et comment as-tu découvert le Hardstyle et quel est le premier morceau qui t'as réellement fait aimer le style ?

J'ai découvert le Hardstyle grâce à un ami avec qui je faisais du foot. J'ai toujours baigné dans une culture musicale assez diverse, Gabber, Rap, Metal, House. Le Hardstyle est pour moi le plus beau des styles car il permet de revisiter n'importe quel style. On peut entendre de la musique classique/épique tournée en Hardstyle, du Rock, de la House et évidement du rap, qui a une place majeure dans le Hardstyle.

Pourquoi as-tu commencé à composer ?

L'aventure a commencé en 2007, par amusement, pour jouer avec des samples, sans même avoir connaissance de la structure d'une musique. Puis par le travail et les rencontres d'autres compositeurs tu vois ton niveau progresser à travers chaque nouvelle musique. Le fait de pouvoir s'exprimer avec des notes et non des mots donne une autre dimension à ce que tu peux faire partager.

Tu as signé sur A2 Records en 2014, peux-tu nous raconter comment tout ça c'est passé ?

Ayant depuis toujours un style assez sombre, j'ai reçu le soutien de E-Force depuis 2011 avec qui j'ai eu l'occasion de faire une collaboration en 2013, sortie sur l'album Unleashed Once Again de A2 Records. Ça a été mon premier contact avec le label avec qui j'ai signé quelques mois plus tard.

Tu as eu l'opportunité de collaborer avec Sub Zero Project, Unresolved, Kronos ou encore Regain, qu'aimes-tu dans le fait de créer des morceaux avec d'autres artistes ?

Je ne travaille avec quelqu'un que si je suis fan de son style. Tu ne me verras pas faire de collaboration pour profiter du nom ou de l'exposition de l'autre artiste. Le seul critère pour moi c'est : est-ce que j'aime son univers et que cela pourrait coller au mien ?
La majeure partie du temps quand je fais une collaboration, je commence un projet et me dit, que cela collerait bien à tel ou tel artiste, cela débouche sur une collaboration ou pas. Je reste très altruiste quand je collabore et je n'ai pas l'obsession que la musique sonne plus X-Pander que l'autre artiste, j'aime aller explorer les univers d'autres artistes.

Y a t-il un artiste avec qui tu aimerais collaborer en particulier ?

J'aimerais beaucoup aller en studio avec Angerfist, lui qui a beaucoup joué mes récentes musiques Hardcore. C'est un pionnier du style et j'adore son univers. En Hardstyle, je répondrais Audiotricz qui depuis quelques années a mis en avant ce que j'appelerai le 'Hardstyle atmosphérique' pour lequel les musiques ont une grande profondeur et beaucoup de détails.

Tu as déménagé aux Pays-Bas depuis plusieurs années. Est-ce que c'était important pour booster ta carrière ? Que penses-tu de ce choix maintenant ?

Je suis parti aux Pays-Bas pour la musique mais également pour ma vie professionnelle, une pierre deux coups. Je ne regrette pas du tout et il est évident qu'être au coeur de là où se passe 90% de l'actualité Hardstyle est un plus.

Peux-tu nous parler de ta vie à côté du monde de la musique ? De ton travail ?

Diplômé d'une école d'ingénieur en France, je suis parti travailler aux Pays Bas où je suis chef de projet dans la méthanisation. Paradoxalement, je travaille quasiment en exclusivité avec des clients français, donc je suis régulièrement amené à voyager en France.

Il y a quelques mois tu as annoncé ta volonté de laisser libre cours à tes envies musicales et de ne plus forcément composer que du Hardstyle. Est-ce que cela change ton rapport avec A2 Records ?

En effet, j'ai toujours composé d'autres styles que le Hardstyle durant des années (j'ai par exemple sorti un album Dutch House avec mon duo Lumpynutz en 2011), mais en moindre quantité et depuis plusieurs mois ce rapport de force a évolué. Nous avons donc convenu avec A2 Records de me donner plus de libertés pour que je puisse m'exprimer dans d'autres styles, donc également sur d'autres labels.

Tu joues le 6 octobre à Paris aux côtés de Bass Modulators à la soirée organisée par Hardpulz. Que penses-tu de la scène Française en ce moment, et de son évolution ?

Grâce aux passionnés qui font vivre la scène Française, celle ci ne cesse de grandir. La preuve est que samedi dernier à la Techno Parade il y avait 3 chars dédiés à la Hard Music, contre seulement 1 en 2015. On voit également de plus en plus de festivals accueillir des scènes Hardstyle / Hardcore, je souhaite que cela continue et que d'ici quelques années on ait au moins 1 à 2 festivals par an de taille comparable aux Pays Bas. Je suis vraiment pressé de jouer à la soirée Bass Modulators organisée par Hardpulz qui petit à petit se fait une réputation solide dans l'organisation de soirées Hard Music en France, grâce à leur passion et énergie!

Qu'est-ce que X-Pander nous réserve dans un futur proche ? Est-ce que de grosses annonces sont à prévoir :) ?

Beaucoup de nouvelles musiques, une signature inchangée mais de nouveaux univers explorés.. :)
"Jamais dans la tendance, mais toujours dans la bonne direction"

Suivez X-Pander :

🇬🇧

When and how did you discover Hardstyle and what was the first song that really made you love the style?

I discovered Hardstyle thanks to a friend I used to play football with. I have always been immersed in a rather diverse musical culture, Gabber, Rap, Metal, House. Hardstyle is for me the most beautiful of styles because it allows you to revisit any style. We can hear classical/epic music in Hardstyle, also Rock, House and of course Rap, which plays a major role in Hardstyle.

Why did you start composing?

The adventure began in 2007, for fun, to play with samples, without even knowing the structure of the music. Being able to express yourself with notes rather than words gives another dimension to what you can share.

You signed with A2 Records in 2014, can you tell us how it all went?

Having always had a rather dark style, I have received the support of E-Force since 2011 with whom I had the opportunity to collaborate in 2013, a collaboration that was released on the A2 Records' album Unleashed Once Again. It was my first contact with the label with whom I signed a few months later.

You had the opportunity to collaborate with Sub Zero Project, Unresolved, Kronos and even Regain, what do you like about creating songs with other artists?

I only work with someone if I'm a fan of his style. You won't see me collaborating to take advantage of the other artist's name or exposition. The only criterion for me is: do I like his universe and could it fit into mine?

Most of the time when I do a collaboration, I start a project and tell myself that it would fit well with a particular artist, whether it leads to a collaboration or not. I remain very altruistic when I collaborate and I don't have the obsession that the music sounds more X-Pander than the other artist, I like to explore the universes of other artists.

Is there a particular artist with whom you would like to collaborate?

I would love to go into the recording studio with Angerfist, who has played a lot of my recent Hardcore music. He is a pioneer of the style and I love his universe. In Hardstyle, I would answer Audiotricz who for a few years has been promoting what I will call the "Atmospheric Hardstyle", music that has great depth and a lot of details.

You moved to the Netherlands several years ago. Was it important to boost your career? What do you think of this choice today?

I went to the Netherlands for music but also for my professional life, a two birds one stone kind of situation. I have no regrets at all and it is obvious that being at the heart of where 90% of Hardstyle news are happening is an advantage.

Can you tell us about your life apart from the music universe? About your work?

I graduated from an engineering school in France, then I came to work in the Netherlands where I am a project manager in anaerobic digestion. Paradoxically, I work almost exclusively with French clients, so I regularly travel to France.

A few months ago, you announced your desire to give free rein to your musical desires and not necessarily to compose only Hardstyle. Does this change your relationship with A2 Records?

In fact, I have always composed different styles than Hardstyle for years (I released a Dutch House album with my duo Lumpynutz in 2011), but in lesser quantities, and for several months this force ratio has evolved. We agreed with A2 Records that I would have more freedom so that I can express myself in other styles, thus, also with other labels.

You play the 6th of October in Paris with Bass Modulators at the party organized by Hardpulz. What do you think of the French scene nowadays, and of its evolution?

Thanks to the passionate people who keep the French scene alive, it continues to grow. The proof is that last Saturday at the Techno Parade there were 3 floats dedicated to Hard Music, against only 1 in 2015. We also see more and more festivals hosting Hardstyle/Hardcore stages, I hope that this will continue and that within a few years we will have at least 1 to 2 festivals per year of comparable size in the Netherlands. I am really looking forward to playing at the Bass Modulators party organized by Hardpulz which is gradually building a solid reputation in the organization of Hard Music parties in France thanks to their passion and energy!

What does X-Pander have in store for us in the near future? Are there any big announcements to be expected :) ?

A lot of new music, an unchanged identity but new universes explored... :)

"Never in the trend, but always in the right direction"

Follow X-Pander :

Artistes liés
X-Pander
Labels liés
A2 Records