Les femmes DJ dans la scène Hardstyle, tour d'horizon

Les femmes DJ dans la scène Hardstyle, tour d'horizon

Artistes
Le 23 mai 2018 par Hardflash

Le DJing est encore loin d'être équitable au niveau du nombre d'artistes hommes et femmes, et ceci ne fait pas exception dans la scène Hardstyle. Il est encore rare de nos jours qu'une femme se glisse sur le mainstage d'un gros festival. Voici un petit récapitulatif de nos principales artistes :

Stephanie

Sans aucun doute la plus girly des DJ Hardstyle, Stefania Alessi de son vrai nom a été baignée très tôt dans la musique car son père était un DJ et organisateur d'évènements. Elle a découvert grâce à lui l'art du mixage, puis a commencé en étant DJ Techno. Elle était en contact avec le pionnier Activator dès 2006, qui l'a prise sous son aile en studio et pendant ses tournées en Europe.

Elle a sorti son premier morceau Hardstyle en 2009, soit il y a presque 10 ans, "Black High Heels" sur BLQ Records. Elle a également sorti plusieurs hits comme "Dresspunk", "Sicknite", ou encore "Sweet Disposition" qui lui ont permis de jouer aux plus grands festivals (Qlimax, DefQon 1, Decibel, Q-Base, Reverze, The Qontinent, ...).

En 2017 l'artiste italienne a sorti un album "Pink Beats" qui contient 10 titres, dont plusieurs collaborations notamment avec Activator et Proto Bytez.

Malua

La DJ est tombée amoureuse du style lorsque qu'elle a découvert le CD Qlimax 2002. Puis elle a participé à son premier festival, la DefQon1 2006. En 2013, les sets qu'elle postait en ligne ont été remarqués par Q-Dance, et elle a eu l'opportunité de jouer à ses premiers festivals (C.R.A.F.T., Bass Academy, Shock ...). 

Puis en 2014 elle se retrouve sous le feu des projecteurs en co-organisant son stage à la Q-Base 2014 composé uniquement de femmes (Kax, Fanteria, Raiden ...) et en ayant sa première release chez Sys-X Records, "Back And Forth" avec High Voltage.

En signant avec The Prophet en 2015 sur Scantraxx elle réussi alors a gagner énormément de visibilité et ses morceaux "Ferocity", "Madness is Coming", le remix de "Green Stuff" ou plus récemment "Sonic Seizure" remportent un grand succès auprès du public.

Côté composition, Malua l'assume : elle ne crée pas ses morceaux toute seule mais travaille en équipe avec un compositeur qui l'aide à donner vie à ses idées.

Mandy

Tout comme Stephanie, Mandy Scherpereel a un papa DJ. Elle a donc été également bercée par le doux son de la musique électronique et écoutait du Jumpstyle et Hardstyle dès l'âge de 7 ans. À l'âge de 15 ans, alors appelée "Man-D" elle a eu l'occasion de jouer du Hardstyle pour un petit groupe de personnes, puis de fil en aiguille elle a réussi à s'imposer dans des clubs tels que le Complex ou Cherrymoon.

A seulement 17 ans elle a ensuite signé sur Dirty Workz, l'un des plus gros labels, alors qu'elle n'avais jamais sorti un seul titre auparavant ce qui lui a valu d'être au centre d'une grosse polémique. Le son en question "Reset Your Mindset" étant apparement composé par Hard Driver, plusieurs artistes ont déploré le fait qu'elle soit poussée si vite au plus haut de la scène alors que certains artistes travaillent pendant des années en studio pour espérer un jour être reconnu sur un gros label.

Lire l'article de nos confrères de Passion BPM sur Mandy

Une parodie d'une interview de Dirty Workz a même été crée à l'occasion (anglais seulement) :

Deetox

Diana Zwerwer a commencé sa carrière en 2010, en ayant plusieurs bookings à des évènements de plus en plus importants tels que Indicator, Ground Zero, Dreamcatcher ou encore la DefQon 1 2012 sur le stage purple aux côtés de Audiofreq ou Phrantic. Cette même année elle signe sur le label Theracords et y restera jusqu'en 2016, tout en sortant quelques sons sur d'autres labels tels que "Rawness" avec E-Force en 2015 sur Loudness Records, ou "On The Run" avec Deepack sur Anarchy, sous-label de Dirty Workz.

En 2015 elle obtient le booking suprême : Qlimax aux côtés de Atmozfears, Noisecontrollers, Adaro ... et obtient une grosse notoriété auprès de la scène. Après avoir sorti 2 sons sur le label fondé par Headhunterz, HARDwithSTYLE en 2017, Deetox annonce la création de son propre label "Bring The Riot" et compte bien continuer a être présente dans la scène !

Raiden

Shareena Jacobs à connu le Hardstyle en 2007. À cette époque, pendant 2 ans elle était en mission en Afghanistan, la musique a joué un rôle important pour elle dans cet environnement spécial, et son amour pour le style n'a fait que grandir. Quelques années après, en participant à son premier festival, Mysteryland, elle a voulu s'investir plus dans le domaine et Raiden était née ! 

Dès 2014 elle a joué au Dream Village, puis peu de temps après à d'autres gros festivals comme Q-Base ou Intents. Raiden a sorti il y a quelques semaines son titre "Hurricane" sur Derailed Traxx.

Lady Faith

Faye Leedman est très présente aux États-Unis, a contrario très peu en Europe même si elle a déjà participé en 2012 à DefQon.1, en faisant une apparition sur le Blue Stage.

L'artiste à déjà sorti des morceaux sur les labels les plus respectés de la scène : JDX Music, Fusion, HARDwithSTYLE ou encore Scantraxx Global et à déjà collaboré avec Atmozfears ou The Pitcher. 

Lady Dana

Dana est une des pionnières des scènes Hardcore, Gabber & Hardstyle. Avec plus de 1400 bookings à son actif, elle est une des artistes les plus respectées. Ses premières apparitions datent de 1993. Dû à des problèmes de santé en 2010, l'artiste à largement freiné ses apparitions en event depuis.

Elle a participé aux plus gros évènements, à noter un nombre assez impressionnant de Qlimax : 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2006 & 2007 !